FILTRE

  • EN KIT
  • MATERIAUX
  • NUMERO DE FICHE
  • Manufacturers

Categories

FABRICANTS

Dernières mises à jour

No new products at this time

Newsletter

Contactez-moi !


forum cadillac mini forum cadillac mini
125
JO HAN Histoire JO HAN Histoire

JO HAN Histoire

30 autres produits dans la même catégorie :


Au début des années 1960, pratiquement toutes les marques de voitures américaines ont été produites à l'échelle 1:25ème.

1948, Gallogly, Sr. (avocat) à crée un modèle à l'échelle d'une berline Ford. Ce premier modèle a été fabriqué en fonte d’aluminium, peint aux couleurs de l'usine et disponible uniquement par le biais des distributeurs Ford. Gallogly basé sur la Eight Mile Road à Detroit à ouvert sa société de modèles réduits en aluminium. En raison de liens familiaux, la société de Gallogly a été en mesure de créer une relation productive avec Ford et, est devenue la principale source de promotion de ses modèles. 

Un an plus tard, il y a eu un changement majeur. Les techniques modernes de moulage par injection des matières plastiques sont devenues disponibles. Le plastique pouvait être moulé dans une variété de couleurs infinies, ce qui signifiait que le problème de la peinture pouvait être éliminé. Certaines petites pièces de métal seront encore utilisées dans les années 1950, mais la carrosserie en aluminium a été rapidement remplacée ainsi Gallogly à changé le nom de son entreprise par « A.M.T.». Comme l'entreprise a commencé à croître dans les années 1950, Gallogly a confié le fonctionnement de la société à George Toteff, un fabricant de modèles connus qui est devenu l'un des grands noms de la maquette miniature. Toteff gardera la conception et l'assemblage des modèles dans la société, mais il confiera le moulage à des entreprises comme Continental Plastics, Fraser, Michigan, les compagnies qui fabriquaient des éléments en plastique pour l'industrie automobile.

Jo-Han a commencé à faire ses modèles de voitures «Cadillac 1958», en vertu d'une licence de la GM; pendant les cinq premières années de production, Jo-Han choisit pour représenter la gamme Cadillac la série Soixante S berline.

Ces modèles en plastique ont été très détaillés mais très complexes, avec des scripts pour le corps, des parures et des emblèmes, ainsi que les détails du tableau de bord. Généralement, les kits avaient plus de pièces et de détails que les promos. Certains kits avaient des parties ouvrantes, des moteurs séparés et des pièces de suspension, tandis que les promos étaient moulées d’une seule pièce laquelle était fixée sur un châssis en tôle avec des détails de suspension. Sur les modèles Jo-Han, les informations de châssis, en particulier sur les modèles à friction, étaient souvent absentes cela permettait d’abaisser les frais d'outillage. Généralement, la base était simplement gravée avec le nom de l'entreprise Jo-Han et «Detroit, Michigan". En dehors de cela, les modèles étaient des répliques exactes de
la réalité.

1958, AMT a une idée géniale pour augmenter les ventes. Il suffisait de prendre un modèle promotionnel démonté,
d’y ajouter quelques éléments de carrosseries supplémentaires, et de le vendre sous forme d’un kit à construire.

Ce nouveau produit a été commercialisé comme un (kit 3-en-1). Il a été conçu pour qu’un maquettiste puisse
construire la voiture de l'une des trois façons différentes possibles dans la boîte.

Dire que ces kits ont été bien accueillis serait un euphémisme: la boite des premières Buick a été vendue à plus de 600.000 exemplaires. 

1959, AMT offrait dix modèles de kits différents « Corvette, Lincoln, Edsel, Ford, etc. ». Hardtop ou convertible, les
deux versions ont été produites. À ce moment-là, l’entreprise AMT n'était pas la seule sur ce marché, quelques années plus tôt, John Hanley avait commencé à produire ses propres modèles « promotionnels » avec des
modèles d'avions et des maquettes de produits industriels. 

En 1955, John Hanley va décrocher des contrats avec la G.M pour produire des modèles promotionnels de leurs voitures. Afin de gérer ses affaires, il va former une nouvelle entreprise appelée « Ideal Toy Company », un nom qui a dû être changé rapidement en raison d’une autre compagnie qui utilisait déjà ce nom. Prenant la première partie de son nom et prénom, il va rebaptiser son entreprise "Jo-Han". 

Les premiers modèles promotionnels Jo-Han ont été faits avec de (l’acétate) une matière de plastique mou qui fonctionnait bien, mais qui aura la particularité de se déformer avec le temps rendant les différents modèles hors d’usage « exemple de 1958 et 1959 Cadillac Série 60 spécial ».

En 1959, Jo-Han a suivi l'exemple d'AMT et a commencé à passer au plastique rigide (styrène), qui est beaucoup
plus stable dans le temps. Cette même année, Jo-Han a présenté sa propre version du kit 3-en-1.
Chaque année, à la fois AMT et Jo-Han ont produit les reproductions des nouveaux modèles de la G.M., ces modèles étaient réservés pour les concessionnaires de la marque, les kits, eux, apparaissaient sur les rayons des magasins à la fin de l'automne ou au début de l'hiver. 

AMT a misé sur la popularité croissante de personnalisation de ses kits, certains des plus grands noms dans le domaine de la conception de nouveaux kits « George Barris, le projet de loi Cushenberry et Dean Jeffries » ont tous contribué. Gene Winfield a fermé son magasin de Californie pour travailler avec AMT.

En 1963, George Toteff quitte AMT pour former sa propre compagnie, « MPC », amenant avec lui Dean Jeffries.

Tout au long des années 1960, les kits 3-en-1 ont été parmi les plus populaires des modèles en plastique. Cependant, en 1970, le marché a changé, le coût de la matière plastique a augmenté de façon spectaculaire avec le prix du pétrole, au regard de la crise économique, ces modèles promotionnels offerts aux futurs acquéreurs de la G.M
se raréfiaient. Comme les kits 3-en-1 étaient fondés sur les promotionnels, le nombre de nouveaux kits ont fortement diminués. 

Dans les années 1970, il est devenu financièrement difficile pour Jo-Han de développer de nouveaux outils. Le dernier modèle de la nouvelle Cadillac de 1977 Coupé de Ville « Snap-Kit », a été poursuivi pour deux ans 1978 et 1979. Le dernier des promotionnels a été la Cadillac de 1979, il était le seul que Jo-Han est offert cette année-là.

En 1977, la société Lesney qui était à l'origine de "Matchbox" dans les années 1950, a acheté AMT. Cela n'a pas
fonctionné, surtout lorsque l’entreprise AMT a été transférée de Détroit à Baltimore dans le Maryland.

AMT a été revendue à Ertl au début des années 1980, peu avant, Lesney elle-même a été mise en faillite. Cela s'est
avéré être une chance car les modèles « AMT / Ertl » sont toujours produits aujourd'hui.

Au milieu des années 1980, il y a eu un regain d'intérêt pour ces modèles de voitures. Les garçons qui ont construit les maquettes dans leur jeunesse, ont grandi et ont acheté les modèles parmi les stocks en ventes ici ou là. Ces maquettes de voitures en kits sont devenues un passe-temps d’adultes.

Dans les années 1980 l’entreprise Jo-Han en difficulté, voulu rééditer les vieux kits et les promotionnels. La plupart des outils datant des années 60 ont été remaniés pour produire de nouveaux modèles. Mais en raison de divers vols ou d'une négligence, très peu de ces outils ont survécu, Jo-han a fait quelque chose comme 30 à 35 rééditions de
promo dans le styrène non-déformable « 1978-90 », sous le nom de produits de la marque X-El.

L'ère des produits X-El fut éphémère. Les modèles ont été soigneusement préparés et appréciés par les collectionneurs, mais il n'y avait pas de capitaux pour développer de nouveaux modèles, de sorte que la compagnie a stagné.

Une publicité envoyée par X-El aux consommateurs en 1988 a mis en avant la politique de l’entreprise en disant: "Ces promotionnels ne sont pas faits sur une base de production de masse. Ils sont pratiquement faits sur
commande du début à la fin
" (Produits X-El, 1988). Bien sûr, cela était une autre façon de dire que Jo-Han n'avait pas assez de demande pour survivre. Néanmoins, les reproductions de cette époque sont très recherchées par les collectionneurs.

L'entreprise General Mills a acquis MPC au cours de sa diversification. George Toteff  a continué à diriger l’entreprise et a été également en charge de « Lionel », une autre acquisition de General Mills, pendant près de trois ans jusqu'à son départ pour former une nouvelle entreprise.

Jo-Han n’a pas eu cette chance. La compagnie a duré jusqu'en 1991 fabricant ses modèles basés sur des outils plutôt anciens. Il sera acheté plus tard par « Séville », un fabricant de matières plastiques qui faisait des composants pour l'industrie automobile. Située à Romeo dans le Michigan, elle proposait des modèles vendus pour la plupart par correspondance.

Les plans visant à produire un tout nouveau modèle approuvé par la GM, la nouvelle Cadillac Séville 1992 (STS) ont été rapidement mis au rebut en raison du manque de financement pour l'outillage nécessaire.

Comme avec l'achat d’AMT par Lesney, le programme n'a pas fonctionné et Jo-Han modèles disparu rapidement.

En 2000, Jo-Han a été acheté par « Okey Spaulding ». Une nouvelle société, «Johan modèles LLC» a été créé elle a
cherché à produire de nouveaux modèles à partir des moules originaux en quantité limitée vendue à travers son site internet pendant un certain temps, mais à partir de 2010 toutes les ventes sont effectuées par l'intermédiaire du site emodels.com.